Mariage : 8 choses à savoir avant de faire sa demande

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Le mariage ce n'est pas seulement le plus beau jour d'une vie, une grande fête inoubliable ou encore un moment de partage et d'amour sous le regard bienveillant de ses proches.

C'est aussi un acte aux conséquences non négligeables pour la vie future de ceux qui sautent le pas.

 

Changement d'état civil

Le mariage offre à chacun des conjoints la possibilité d'utiliser le nom de l'autre.

Même si en France, la coutume veut que la femme porte le nom de son conjoint, cette utilisation du nom d'usage n'est pas obligatoire.

Si vous souhaitez utiliser le nom d'usage de votre conjoint, ce dernier sera inscrit sur vos documents d'identité :

  • la carte d'identité ;
  • le passeport ;
  • le permis de conduire ;
  • la carte grise.

Tout changement d'état civil doit obligatoirement être déclaré :

  • en préfecture ;
  • à son employeur.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Télécharger le document Ooreka

Obligation de subvenir aux besoins de la famille

Les époux ont l'obligation légale de diriger conjointement le mariage donc la famille. Ils doivent subvenir aux besoins de leur famille à hauteur de leurs possibilités financières.

Les charges du mariage comprennent notamment :

  • les dépenses ménagères ;
  • les frais de logement.
 

Lorsqu'un conjoint ne contribue pas ou pas suffisamment aux charges du mariage :

  • L'autre peut saisir le juge aux affaires familiales pour l'y contraindre.
  • Le juge va fixer le montant de la contribution du conjoint défaillant.

Sort des salaires

Sur le plan juridique, chaque conjoint peut disposer librement de ses gains et salaires.

Ainsi, ils peuvent déposer leurs salaires sur :

  • un compte commun ;
  • leurs comptes personnels.

Solidarité quant aux dettes

Quel que soit le régime matrimonial adopté par les époux, il existe une solidarité entre eux concernant les dettes ménagères (dettes ayant pour objet l'entretien du ménage ou l'éducation des enfants).

Lire l'article Ooreka

Pour se rembourser, les créanciers peuvent appréhender les biens communs (en principe, tous ceux achetés par les époux) à condition que la dette soit née pendant le mariage.

Sauf s'il s'agit de sommes modestes nécessaires aux besoins de la vie courante, la solidarité ne joue pas pour :

  • les achats à crédit ;
  • les emprunts souscrits par un conjoint sans l'accord de l'autre.
Lire l'article Ooreka

Feuille d'impôts

En se mariant, les époux créent un nouveau foyer fiscal. Ils doivent désormais déposer une seule déclaration commune sauf pour la première année de mariage où ils peuvent choisir l'imposition distincte de leurs revenus.

  • Ils bénéficient de 2 parts (couple sans enfant) pour le calcul de leur impôt.
  • 1 seul avis d'imposition est adressé au nom du couple. L'impôt peut être payé indifféremment par l'un ou l'autre des époux.
  • Les jeunes mariés (moins de 21 ans ou étudiant de moins de 25 ans) peuvent demander à être rattachés au foyer fiscal des parents de l'un d'eux.

Les couples mariés font également l'objet d'une imposition commune au titre de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI qui remplace l’ISF depuis le 1er janvier 2018)

Voir le projet Ooreka

Devoirs

L'un envers l'autre, les époux ont :

  • Un devoir d'assistance, c'est-à-dire que chacun doit veiller au bien-être de son conjoint. En cas de non-respect du devoir d'assistance, le conjoint délaissé peut obtenir la séparation de corps ou le divorce, ainsi que des dommages et intérêts en réparation du préjudice subi.
  • Un devoir de secours : chacun doit fournir à son conjoint tout ce dont il a besoin pour vivre correctement.
  • Un devoir de fidélité (art 212 Cciv).

Depuis 1975, les époux peuvent choisir d'avoir 2 domiciles distincts.

Enfin, oublier la date d'anniversaire de mariage : c'est impardonnable !

 

La nationalité

Le mariage avec un Français n'a aucun effet sur la nationalité.

Pour acquérir la nationalité française, certaines conditions doivent être réunies : la durée du mariage, le séjour régulier, la communauté de vie, connaître suffisamment la langue française et l'absence de condamnation pénale.

La réunion de ces conditions a pour but de décourager ceux qui veulent contracter un mariage blanc c'est-à-dire un mariage dont le but n'est pas la vie commune.

Lire l'article Ooreka

Combien ça coûte ?

Beau mariage ne rime pas forcément avec gros budget. En France, le budget moyen d'un mariage varie de 8 000 à 20 000 € pour 100 invités.

Sans surprise, les postes les plus coûteux sont la location de salle et le traiteur.

  • Viennent ensuite la robe de mariée, les faire-parts, les fleurs, la location d'une voiture, les alliances, l'animation, le photographe…
  • Pour les mariages religieux, les mariés doivent prévoir le versement d'une enveloppe dont le montant varie en fonction de leurs souhaits (en général, ils donnent une centaine d'euros).
  • Enfin, le coût d'un mariage varie selon la région et la période à laquelle on se marie (l'été étant la période la plus demandée).

Après le mariage, il reste encore à payer la nuit de noces et le voyage de noces.

Lire l'article Ooreka
Mariage

Mariage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'organisation, la salle et la décoration
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Conditions

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider